Home » Membres du CMMC » Héloïse Hermant

CONTACT

Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine
Université Côte d’Azur (UCA)
98, Bd. Edouard-Herriot
B.P. 3209
F – 06204 Nice cedex 3
Tél : (+33) (0)4 93 37 54 50
Fax : (+33) (0)4 93 37 53 48
Email : cmmc@unice.fr

Héloïse Hermant

Maîtresse de conférences HDR

Histoire moderne

Université Côte d’Azur

Membre junior de l’Institut Universitaire de France (2016-2021)

heloise.hermant@unice.fr


Thèmes de recherche

 Espagne et mondes ibériques

Histoire de l’État : monarchies composites, structures impériales

Couronne d’Aragon (Aragon, Valence, Catalogne, royaume de Naples, Sicile, Sardaigne, Baléares), projection méditerranéenne de la monarchie espagnole et Europe méditerranéenne (xve-xviie siècles)

Rapports gouvernés/gouvernants : légations et ambassades, correspondances, suppliques, pétitions, remontrances, communication politique et cérémonies de l’information, autorité et désobéissance, relais de pouvoir et agents d’intermédiation, sociétés politiques et processus de politisation

Histoire du livre et de la culture écrite

Usages politiques des écrits et des images : libelles, pasquins, généalogies, chroniques, gazettes, mémoires, traités, miroirs de prince, gravures, programmes iconographiques, etc.

Usages sociaux et politiques du passé ; histoire sociopolitique des archives

Polygraphes : chroniqueurs, libellistes, généalogistes, juristes, secrétaires, conseillers, etc.

Contestations et conflits : guerres, révoltes, guerres civiles, luttes de faction, polémiques, controverses

Circulations et mobilités : hommes, écrits, information, idées

Réseaux et sociabilité

Pratiques savantes et construction des savoirs

Notion d’espace public


Formation et parcours de recherche (le CV synthétique est disponible ici)

Ancienne élève de l’ENS Ulm (A/L 98), agrégée d’histoire (2002) et ancien membre de l’Ecole des Hautes Etudes Hispaniques (Casa de Velázquez), j’ai soutenu en 2008 une thèse intituléee « Guerres de plumes et campagnes d’opinion. Résistance et dissidence dans l’Espagne de Charles II (1665-1679) », sous la direction de Bernard Vincent à l’EHESS. J’ai été recrutée comme maître de conférences à l’Université Côte d’Azur en 2009 et ai été membre junior de l’IUF de 2016 à 2021.

Mes travaux portent sur les rapports entre pratiques d’écriture et configurations des pouvoirs dans les mondes ibériques. L’analyse des conflits de tout type a constitué une entrée privilégiée pour livrer une histoire du politique par l’écrit suivant une démarche interactionniste, attachée à restituer une microphysique des pouvoirs. L’écrit est ici saisi à la fois dans son contenu, dans sa matérialité et à travers l’ensemble des acteurs et des gestes qui en conditionnent la production et il est entendu comme matrice d’action. J’ai ainsi étudié divers dispositifs d’information et de communication politique, en particulier des guerres de libelles structurant des collectifs hétérogènes et originaux, posant la question d’un espace public dans une société caractérisée par la dissémination du pouvoir par l’écrit. J’ai par la suite élargi ce champ à l’étude de conflits aux formes diverses et impliquant un plus ou moins grand degré de violence, pour les saisir à travers des écrits en circulation et des dispositifs de communication prenant en compte les gestes, les paroles et les cris (notamment la révolte des Barretines (1687-1690) et la révolte aragonaise de 1591). Ces nouveaux terrains m’ont permis de poursuivre l’analyse de la question de la mobilisation et de la politisation des sociétés en recourant à la notion de « politique de l’ordinaire » et en observant les divers mécanismes d’appropriation, de contournement, de résistance, de désobéissance et d’opposition franche à l’autorité qui donnent forme et consistance à l’État dans une interaction quotidienne.

Je travaille actuellement sur les chroniqueurs d’Aragon et m’intéresse à l’écriture de l’histoire officielle comme processus collectif, résultant des collaborations codifiées propres aux mondes savants, mais également fruit des intenses négociations nouées entre institutions, royaumes, localités et particuliers, occasionnées par le rapport parfois houleux aux commanditaires, par le passage obligé par les dispositifs de censure et par la nécessité à devoir consulter des archives réservées. En restituant ces opérations pragmatiques de délimitation du dicible et du mémorable, il s’agit d’une part, de livrer une histoire sociopolitique de la circulation de l’information historiographique intégrant les usages politiques et sociaux du passé et de l’autre, de montrer comment l’élaboration (collaborative ou conflictuelle) de ces récits d’un passé commun contribue, dans son mouvement même, à articuler territoires et communautés à l’échelle d’une monarchie composite, à partir de leurs particularismes et notamment de la Couronne d’Aragon. L’imbrication des réseaux politiques et savants et l’épistolarité apparaissent ainsi comme des vecteurs privilégiés de structuration des savoirs et des territoires.


Publications significatives (la liste complète des publications est disponible ici)

Ouvrages

Coordination de numéro thématique de revue à comité de lecture

  • « La Couronne d’Aragon, un “empire dans l’“empire” ? Expérience politique et jeu des temps », numéro spécial de revue Pedralbes(université de Barcelone) (en préparation avec co-direction avec Mathias Ledroit, parution en 2023)
  • « Crises politiques et reconfiguration des fidélités. Les élites de la monarchie hispanique des Guerres d’Italie à la Guerre de Succession espagnole », Cahiers de la Méditerranée (en préparation en codirection avec Albane Cogné, parution en 2023)

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Un historien pâtissier face à ses détracteurs. Communautés savantes et appartenance urbaine (Saragosse, xviie siècle) », Histoire urbaine, (à paraître).
  • « Les papiers du désordre. Une histoire socio-politique de la révolte de Saragosse de 1591 », Revue historique, n° 696, 2020, p. 87-115.
  • « Clameurs et justice. Les cris, la plume et le feu dans la révolte des Barretines (1687-1690) », Histoire, économie et société, 2019-1, p. 83-100.; https://www.cairn.info/revue-histoire-economie-et-societe-2019-1-page-83.htm
  • « Les campagnes pamphlétaires de don Juan José de Austria, des mazarinades espagnoles ? Politisation de l’écrit et systèmes de communication dans l’Europe du xviie siècle », Histoire et civilisation du livre, n° XII, 2016, p. 377-393; https://revues.droz.org/index.php/HCL/article/view/2463/4162

Chapitres d’ouvrage collectif

  • « Circulation des livres et construction des savoirs dans la péninsule ibérique à l’âge moderne », dans Paloma Bravo, Nathalie Peyrebonne, Pauline Renoux-Carron, Hélène Tropé, dir., Textes en mouvement. Transmettre, échanger, collectionner au Siècle d’Or, Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2021, p. 19-38.
  • « Le monde de l’imprimé en Espagne », dans Éric Suire, dir., Le monde de l’imprimé en Europe occidentale, Paris, Armand Colin, 2020, p. 261-275.
  • « Une querelle peut en cacher d’autres : agôn, création et reconfigurations politiques et culturelles dans la polémique contre lesvalidos de la régente Mariana de Austria (1668-1677) », dans Jeanne-Marie Hostiou et Alexis Tadié, dir., Querelles et création en Europe, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 197-222.
  • « Un cetro con ojos y alma. Comunicación política, ordo amoris y arte del gobierno », dans Julio Pardos, Julen Viejo, José María Iñurritegui et Fernando Andrés, éd., Historia en fragmentos. Estudios en homenaje al profesor Pablo Fernández Albaladejo, Madrid, UAM, 2017, p. 515-524.
  • « Le pouvoir contourné. Réflexion sur la cohésion et l’institutionnalisation des sociétés modernes », dans Héloïse Hermant, dir., Le pouvoir contourné. Infléchir et subvertir l’autorité à l’âge moderne, Paris, Classiques Garnier, 2016, p. 7-41.
  • « Du pouvoir souverain en partage ? Le roi, le valido et les factions de cour dans l’Espagne du xviie siècle », dans Héloïse Hermant, dir., Le pouvoir contourné. Infléchir et subvertir l’autorité à l’âge moderne, Paris, Classiques Garnier, 2016, p. 105-134.
  • « Dans l’événement », dans Grihl, Écriture et action (xviie-xixe siècle), une enquête collective, Paris, Editions de l’EHESS, p. 61-95 (avec M. Brétéché, C. Jouhaud, E. Serdeczny et F. de Vivo).

Actes de colloque

  • « La régence de Marie-Anne d’Autriche, un temps d’expérimentation politique. Pratiques de l’écrit et dissémination des pouvoirs », dans Michèle Guillemont, Pauline Béatrice Pérez, Pauline Renoux-Caron, Cécile Vincent-Cassy et Sarah Voinier, dir., Le règne de Charles II. Grandeurs et misères, Paris, Editions hispaniques, 2021, p. 25-55.
  • « Thémis et le roi lointain. La formalisation de la justice à distance dans l’Empire espagnol », dans Arnaud Exbalin et Pierre Ragon, dir., Le Roi de Justice au Nouveau Monde. Lien de fidélité et pratique judiciaire, Nanterre, Presses universitaires de Nanterre, 2020, p. 85-109.
  • « Historiens voyageurs au pays des archives. Circulations et pratiques savantes des chroniqueurs d’Aragon sous les Habsbourg », dans Maria Pia Donato et Anne Saada, dir., Pratiques savantes des archives à l’époque moderne, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 25-45.
  • « Loi du sang et essentialisation du lien social. Le retour des Grands sur la scène politique dans la monarchie de Charles II », dans Marina Mestre, dir., L’Espagne de Charles II. Une modernité paradoxale, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 69-97.
  • « La actualidad de la guerra de Restauración de Portugal entre cartas, relaciones de sucesos y gacetas. Tensión editorial y difracción del acontecimiento », dans G. Ciappelli et V. Nider, éd., La invención de las noticias. Las relaciones de sucesos entre la literatura y la información, Trento, Labirinti, 2017, p. 299-320; https://siers.es/publicacion/acta/listar.htm
  • « Valenzuela, ¿grande o duende ? L’arme généalogique dans les luttes de pouvoir dans l’Espagne de la fin du xviie siècle », dans Isabelle Luciani et Valérie Piétri, éd., L’incorporation des ancêtres. Généalogie, construction du présent, Presses Universitaires de Provence, 2016, p. 103-141.
  • « Le clerc, le publiciste et le chroniqueur : trois regards pour une histoire de la Ligue à l’espagnole prise dans les enjeux de la fin des troubles », dans Jérémie Foa et Paul-Alexis Mellet, dir., Sang des hommes et main de Dieu : mises en forme et désinformations des guerres de religion, Paris, Honoré Champion, 2012, p. 159-179.
  • « De l’information à la mobilisation : lettres, libelles, réseaux dans la lutte de don Juan José de Austria contre le valido Nithard », dans Pierre-Yves Beaurepaire et Héloïse Hermant, dir., Entrer en communication, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 75-104.
  • « La campagne d’opinion de don Juan José de Austria contre le valido Nithard : mobilisation, politisation et faux semblants », dans Laurent Bourquin, Pierre Karila-Cohen, Philippe Hamon, Cédric Michon, dir., S’exprimer en temps de troubles, XIIIe-XIXe siècles, Rennes, PUR, 2011, p. 201-229; https://books.openedition.org/pur/124110?lang=fr
  • « España frente a Francia en los discursos hispanófilos del Gran Siglo. ¿ De la ontología de las naciones al “modelo político” ? »,dans Anne Dubet, Anne et José Javier Ruiz Ibañez, éd., Las monarquías española y francesa (siglos XVI-XVIII) ¿ Dos modelos políticos ?, Madrid, Casa de Velázquez, 2010, p. 187-200.

Enseignements actuels

 « La monarchie hispanique, l’Europe et le monde (1470-1715) » (L2)

« Contestations, révoltes et pouvoirs en Europe, xve-xviie siècle » (L2)

« Arts et pouvoirs dans les villes italiennes de la Renaissance » (L2)

« Information, communication et pouvoirs, Europe xve-xviie siècle » (L3)

« Corpus imprimé » (M1 recherche)

« Empires ibériques à l’époque moderne » (M2 recherche)

« Iconographie politique à l’époque moderne » (M2 recherche)

Questions de concours

 

Activités à venir

<< Juin 2022 >>
lmmjvsd
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

Partenaires

ICEM Globiber Citere Captifs et captivités (programme EGIDE) Navigocorpus