Home » Publications » Autres publications collectives

Category Archives: Autres publications collectives

CONTACT

Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine
Université Côte d’Azur (UCA)
98, Bd. Edouard-Herriot
B.P. 3209
F – 06204 Nice cedex 3
Tél : (+33) (0)4 93 37 54 50
Fax : (+33) (0)4 93 37 53 48
Email : cmmc@unice.fr

A venir

Des journaux pour toutes

Plume de Colette Bréger

Des journaux pour toutes. Femmes et féministes dans la presse en France, Italie et Espagne au XXe siècle. Textes réunis par Magali Guaresi et Maria Grazia Scrimieri, Sens public, juillet 2021,  http://sens-public.org/dossiers/1583/

  • L’histoire des féminismes, réécrite très récemment au pluriel (Pavard, Rochefort, et Zancarini-Fournel 2020), a montré la diversité des luttes, des modes d’actions et des dispositifs d’expressions des mouvements de femmes au XXe siècle. Parmi eux sont comptées les publications de périodiques (brochures, bulletins, journaux, revues) qui jouent un rôle central dans les moments de re-mobilisation féministe, dans la structuration idéologique des courants, dans la construction de réseaux et la circulation des idées.
  • Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre des activités du projet ExFem.

Réalité(s) du communautarisme religieux

Réalité(s) du communautarisme religieux, sous la direction d’Anne-Laure Zwilling et Jérémy Guedj, CNRS Éditions, 9782271127167, 248 pp.
Les nombreuses discussions sur le communautarisme en France déchaînent les passions. Ce thème est source de clivages et objet d’idées reçues qui finissent, à force d’être répétées, par gagner force de vérité. Cet ouvrage souhaite poser à nouveau frais les bases du débat, en privilégiant l’angle du religieux. Donnant la parole à des chercheurs de diverses disciplines qui apportent des éclairages complémentaires, il propose de réexplorer le mot et la chose. Qu’entend-on lorsque l’on parle de communautarisme religieux ? Traduit-il des réalités concrètes et mesurables? Varient-elles selon les diverses « communautés » que compte la France?
Autant de questions délicates que les auteurs abordent, entre passé et présent, afin de poser un regard scientifique et distancié sur un sujet brûlant.
Table des matières
Anne-Laure Zwilling, Jérémy Guedj, Introduction
Première partie. Le communautarisme : passé et présent
Philippe Portier, La notion de communautarisme. Genèse, diffusion, traduction
Jérémy Guedj, L’État face au communautarisme en France depuis 1945 : une question de « modèle » ?
Anne-Laure Zwilling, L’émergence de la notion de « communautarisme en France »
Anne Fornerod, Principe de laïcité et communautarisme en droit français : entre instrumentalisation et indifférence
Jean-Philippe Schreiber, Le juge belge contre la laïcité, la laïcité contre elle-même
Deuxième partie. Y a-t-il un communautarisme religieux en France ?
Sophie Guérard de Latour, Républicanisme et anti-communautarisme en France : un éclairage philosophique
Romi S. Mukherjee, Espace républicain ? Brèves remarques sur le communautarisme religieux
Frédéric Gugelot, Le catholicisme peut-il être un communautarisme comme les autres ?
Yves Bizeul, La réalité du communautarisme protestant en France
Pierre Birnbaum, Sur la « communautarisation » des Juifs de France
Samim Akgönul, Les musulmans de France sont-ils communautaristes ?
Anne-Laure Zwilling, Jérémy Guedj, Conclusion

Prendre la plume des Lumières au Romantisme

Prendre la plume des Lumières au Romantisme. Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne, sous la direction de Matthieu Magne, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, coll. ‘Histoires croisées », ISBN (LIVRE) : 978-2-84516-879-4 ISBN (EPUB) : 978-2-84516-881-7, 258 pages.

Des salons des Lumières aux cénacles romantiques, nombreux sont les au- teurs à avoir exprimé leur rapport à la plume à la fin du long xviiie siècle. Acte social ou expression du for privé, les pratiques de l’écrit éclairent une période charnière de l’histoire du manuscrit, du livre et de l’édition. Quelles furent les valeurs apportées au geste de prendre la plume dans les sociétés européennes et en quoi la gamme des écritures nous informe-t-elle sur les «transformations de l’époque moderne ?

La geopolitica del digitale

 La geopolitica del digitale, Jean-Pierre DARNIS e Carolina POLITO (ed.), Roma, Nuova Cultura, September 2019, 177 p., ISBN/ISSN/DOI: 978-88-3365-246-7

Associare il termine “geopolitica” al digitale può sembrare impresa ardita. In effetti la geopolitica porta in sé un riferimento geografico, quello di un’analisi delle dimensioni di potere contestualizzate nel territorio. Per questo motivo la geopolitica ha spesso mostrato dei limiti, diventando a volte il pretesto per sviluppare un pensiero realista piuttosto datato, in quanto molto legato alle frontiere e all’estendersi del dominio del controllo seguendo una logica vestfaliana. Seguendo questo filone può dunque sembrare un controsenso associare una riflessione sulle conseguenze del digitale nella politica internazionale a una riflessione geopolitica, anche perché il digitale del world wide web veicola l’idea di un “non territorio”, o piuttosto quella di un territorio universale. L’uso del termine geopolitica però non è casuale: nello scenario internazionale si sta difatti in misura crescente assistendo a una serie di sviluppi che tendono verso una territorializzazione del dominio digitale, una dimensione che sembra intrisa di tendenze contradittorie, fra aperture e chiusure. Ed è per approfondire questa dimensione che abbiamo deciso di promuovere questo volume IAI, per offrire al lettore una serie di analisi che guardano al digitale come a un terreno ricco di poste in gioco politiche, e quindi di contrapposizioni tanto di interessi diversi, quanto di concezioni ideologiche diverse. La maggior parte degli autori svolge, o ha svolto, attività di ricerca allo IAI, il che illustra anche la vivacità dell’Istituto come bacino di acquisizione di competenze e promozione della riflessione.

Simone de Beauvoir. Réceptions contemporaines

Simone de Beauvoir. Réceptions contemporaines, sous la direction de Marie-Joseph BERTINI, Odile GANNIER, Magali GUARESI, Barbara MEAZZI, Maria Grazia SCRIMIERI, Francesca SENSINI, Sens Public, Les Cahiers, n. 23-24, octobre 2019, 304 pp., ISBN 9782956602026

 

1949 : une date-clef pour toutes les femmes, singulièrement pour celles qui reçoivent la parution du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir comme une révélation, à mi-chemin entre une prise de conscience bouleversante de la condition mondiale des femmes et un devoir d’émancipation que ce texte-manifeste induit en filigranes.

Près de 70 ans plus tard la surprise, l’étonnement et le questionnement auxquels il nous soumet restent toujours d’actualité. Simone de Beauvoir met en lumière, pour la première fois, l’inégalité structurelle qui régit les relations entre les femmes et les hommes en montrant combien celle-ci ressortit d’un système idéologique et culturel masqué par le recours à une naturalité construite.

Jamais auparavant, les femmes n’avaient été pensées comme sujets singuliers, aptes à dire et à porter l’universel. Simone de Beauvoir assène de cruelles vérités : l’altérité est source de négation des femmes et non de leur reconnaissance en tant qu’humains à part entière. A n’être que l’autre des hommes, elles ne peuvent prendre place au sein de l’humanité et elles sont au contraire rabattues du côté du particulier et de l’immanence.

Le volume est le résultat des activités scientifiques du programme ExFEM – 1918-1968-2018, Cent ans d’expressions féminines. France, Italie, Espagne (IDEX JEDI – Académie 5 – UCA)

Activités à venir

<< Août 2021 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Partenaires

ICEM Globiber Citere Captifs et captivités (programme EGIDE) Navigocorpus